http://vap.inet2.orgJE  SUIS  CHARLIE1665 marsemail:wembleyfraggle@vap.inet2.org
 
 
 

La Gazette du Fêlé

       N°8 - Juin 2005

 
 
 
EDITO

La saison est enfin commencée. Après un controle technique d'étanchéité aux pieux, que tous les pilotes ont passé avec succès, on a pu découvrir de nouvelles voitures à Ermont et à Nanteuil.
Dans on l'espère pas très très longtemps, une vidéo des course sera disponible dans notre galaxie.
Nos reporters avaient également "filmé" la course des pieux, mais nous nous somme rendu compte en voulant visionner le film que nous avions filmé toute la course avec une perceuse.
Pour Ermont, c'est mieux, l'enregistrement sonore est superbe. Et les images auraient surement été très belles si nous n'avions pas oublié d'enlever le cache de l'objectif.
Enfin, à Nanteuil, tout était au point.
Certains pensent qu'un pouvoir mythique dirige l'univers, Han Solo pense plutôt que c'est du flanc. C'est peut être vrai, car on a mangé du flanc au repas de la course de Nanteuil, et la sorcière à fini premier à tous les classements, ce qui est très rare, le flanc etait avec eux...
Et une nouvelle rubrique dans ce numéro : les prédictions de la Boule.
  Et que la force (ou le flanc) soit avec vous... à jamais


 
Photo de la Boule
Merci à Pauline à qui j'ai piqué l'idée de Lustucru.

SOMMAIRE
 

Courses Ardéchoises
Le côté Fêlé
Les prédictions de la boule
L'interview de Rita Skeeter
Le courier
 






Courses Ardéchoises



Trop, trop, trop le public Ardéchois !



Quel spectacle ! Même les pneus ont éclaté de rire !


Certains pilotes, ayant mangé trop de pates le samedi se sont mis en tête d'essayer de franchir la vitesse de Mac AB à la course deVernoscq.
Mais leur voiture s'est désintégrée au bout de deux heures de tentatives infructueuses. Certains disent qu'ils n'avaient pas la tête sur les épaules pour tenter un tel pari...



L'équipe de la Boule a été victime de son don de voyance : "J'ai vu dans la boule qu'une voiture allait me rentrer dedans, du coup j'ai freiné, et une voiture m'est rentré dedans..." Que le poste (à souder) soit avec eux.






Les équipes locales, plus farfelues les unes que les autres, étaient époustoufflantes. Obélix à mangé le chassis du sanglier, et ils ont ligoté notre barde favori, mais même bailloné on l'entendait toujours aussi bien.










 La potion magique de panoramix a fait son effet et tout le monde a passé la ligne d'arrivée.






Même l'équipe du comptage était complètement folle. Et quel public fantastique !
On a même eu droit à un gâteau en forme de Vap ! La région est bel et bien contaminée par le virus des fêlés. Certains parlent même de faire les 24 heures, esperons qu'ils viendrons et nous offrirons une deuxième minute supplémentaire.







Jojo, le seul homme au monde a pouvoir soulever son tracteur d'une seule main.


P.S : quelqu'un aurait-il trouvé ma casquette jaune, elle s'est envolée avec le souffle de l'explosion de la niche à Paugres ?






Le côté Fêlé


Méfiez-vous du côté Fêlé de la Farce.


Vous ne vous en êtes peut être pas aperçu, mais plusieurs Maîtres du côté Fêlé ont déjà infiltré la fédé :

Dark Andier



Dark Tique


Dark Vapor



Dark Aïque



Dark Electrique


Dark Ansas




Sans oublier bien sur...

Le dindon de la Force


 







Prédictions de la Boule

Dans cette nouvelle rubrique nous vous présentons les prédictions de La Boule, le devin des voitures à pédales.

Comment vous êtes vous découvert ce don ?

"En pleine course, j'ai consulté ma Boule de christal. Puis j'ai vu un petit objet gris aparaître dans le milieu. Je me suis concentré très fort sur la Boule, puis l'image de cet objet à grossis et empli toute la boule.
A cet instant j'ai compris que je voyais l'avenir : j'allais me prendre une barrière ..."


Je vois, je vois...

... que l'été est pour bientôt, peut être même qu'on y est déjà.


Et que la farce soit avec vous...







   
L'Interview de Gilles par Rita Skeeter



Rita Skeeter : Gilles, vous avez installé internet dans votre chalet ?

Oui, pour pouvoir créer mon blog.

Le problème c'est que j'ai dû trainer un cable de téléphone pendant toute la course. Je connais a peu près ma moyenne habituelle, donc j'avais prévu un câble d'une quarantaine de kilomètres. Si seulement la Noiraude n'avais pas eu eu l'idée saugrenue de nous offrir grâcieusement une minute supplémentaire à la fin de la course en l'honneur de sa première participation, mon câble aurait été assez long. Résultat, le câble, trop court, à lâché et s'est emmêlé dans la roue libre, qui à eclaté, la force, ou plutot le flanc n'était pas avec moi ce jour là.
La prochaine fois, j'emporterais des poteaux pour installer la ligne en hauteur, je n'aurais même pas besoin d'escabot, j'ai un légionnaire barbatruc qui sait se transformer en échelle.


Rita Skeeter : Gilles, comment en êtes vous venu aux voitures à pédales ?

Et bien a l'époque je travaillais chez Lustucru. Il faisait très beau ce matin là.
La journée à commencé comme ça.
Je devais transporter des poules chez Lustucru. Et comme tous les camions étaient en panne, avec un collègue un a loué des vélos et construit un poulailler monté sur un vélo. Lustucru ne se trouvait qu'à 10 kilomètres, mais quand on est arrivé chez le loueur de vélo, mon collègue n'avait qu'un billet de 325 francs un poche. C'est un gard nommé Louis Delga qui l'avait payé avec ce billet un jour, pour acheter 325 rustines carrées. Car mon collègue tenait a l'époque un magasin spécialisé dans les rustines. Il en vendait de toutes sortes. Il y avait même des rustines pour les roues des locomotives, mais ca, c'est une autre histoire. Moi je l'ai connu un jour où je cherchais une rustine pour mongolfière..
Le gars qui louait les vélos n'ayant pas de monnaie, il nous a dis qu'on pouvait les garder 24 heures. Je lui ai dis que si on louait les vélos pour 24 heures, il pouvait bien nous faire un prix. Alors il nous a gracieusement offert une minute supplémentaire à la fin des 24 heures.
Les poules devaient être bien installées et si elle pondaient des oeufs ils ne devaient pas être fêlés par le transport, c'était obligatoire.
On est parti de bonne heure le matin.
Il n'y avait pas très loin, seulement, à Réville, les gars de la DDE étaient en train d'installer une déviation autour d'un rond point juste quand on est arrivé. Ils étaient juste en train de poser la dernière barrière quand on est arrivé. Mais ils nous ont laissé passer. Mais ce qu'ils ne nous ont pas dis c'est que le village était maintenant fermé. Toutes les routes permetant de sortir étaient barrées. Nous avons donc tourné en rond pendant 24 heures jusqu'a ce qu'ils enlèvent les barrières.
Quand nous sommes arrivés chez lustucru, les poules avaient pondu plein d'oeufs, mais ils étaient tous fêlés. "Ce n'est pas grave, mais faites gaffe la prochaine fois", qu'ils nous ont dit.
La semaine suivante, le camion était toujours en panne (en attente de livraison d'une rustine carrée) quand Lustucru nous demanda de nouveau une livraison de poules. On est allé voir le gars qui louais les vélos. J'avais préparé ma monnaie pour une location d'une minute, ce qui suffisait largement pour aller chez lustucru. Mais les Révillais avaient tellement aimé notre petite balade avec le poulaillé à pédales que le gars qui louais les vélos nous offrit 24 heures supplémentaire. Mais je me suis dit on va y échaper, car il y a un truc qu'il n'a pas prévu... Mais comme par hazard les gars de la DDE devaient refaire tout le goudron du centre ville car il y avait plein de plumes à travers. On est arrivé juste quand ils posaient la dernière barrière. Sympa, le gars nous a laissé passer, "mais vous êtes les derniers", qu'il a dit.
Le problème c'est que toutes les rues permettant de sortir de Réville étaient barrées, et ca a duré 24 heures.
Quand ils ont rouvert les barrières, on a filé tout droit chez lustucru.
Cette fois encore, les poules avaient pondu des oeufs pendant les 24 heures et une minute, tous fêlés. Et plus époustoufflant encore, tous les oeufs que les poules que nous avions amenées la semaine précédentes avaient pondu étaient fêlés, on a donc du les reprendre, car ils ne veulent pas d'oeufs fêlés chez lustucru.
On a alors recommencé à livrer des poules avec notre poulailler à pédales.
Ce petit manège  à duré 14 semaines. A chaque fois, les gars de la DDE devaient refaire le goudron qui ne prenait pas à cause des plumes.

Ils nous avaient même fait pencher le village, pour ajouter des descentes, mais ca ajoutait aussi des côtes. Et à chaque fois, les poules qu'on livrait chez lustucru ne pondaient plus que des oeufs fêlés*. Certaines refusaient même de pondre des oeufs si on ne leur faisait pas faire un tour en voiture à pédales tous les dimanches.

Et à chaque fois, nous devions les ramenner car ils ne voulaient pas les garder. Nous les avons toutes revendues au boulanger de Vernoscq qui en avait besoin pour fabriquer de très bons gâteaux en forme de voitures à pédales, l'eus-tu cru ?


Rita Skeeter

* le gêne du fêlé s'était réveillé chez elle (voir la Gazette du Fêlé n° 6 spéciale téléthon )


Le courier des lecteurs
Ecrivez-vous ! Tous vos couriers figureront dans les prochains numéros !

 
Shhhhhhhhhh Pfffffffffff !
Dark Vapor

Shhhhhhhhhhhhhh Pffffffffff ?
Le fer à repasser (à vapeur)


Shhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh Pffffffffff !
Dark Vador


PfffffShhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh !
Un pneu de vap en surchauffe

Comment faites vous pour changer de pilote dans la dodoche ?
Mimi Tranpoline